La recherche à la Station

  1. Historique de la recherche à la Station
  2. EthoS
  3. ECOBIO

Historique de la recherche à la Station

Dans les années 1690-70, l’éthologie et l’écologie connaissent au plan international un fort développement. À Rennes, elles montrent plus qu’ailleurs leur complémentarité voire leur inter-dépendance avec la naissance de l’eco-ethologie. La Société Française d’Étude du Comportement Animal (SFECA) trouvera alors à Paimpont un lieu de rencontres et d'expérimentations.

De même, l'écologie du sol a trouvé une certaine résonnance à la Station depuis de nombreuses d'années.

EthoS

L’UMR EthoS  (Unité Mixte de Recherche CNRS 6552 en éthologie animale et humaine) est rattachée à l’Université de Rennes1 et à L’Institut des Sciences Biologiques. Elle dépend de la section 26 du Comité National de la Recherche Scientifique du CNRS (Cerveau, Cognition et Comportement). EthoS se consacre à l'étude du comportement, et particulièrement du comportement social, dans une perspective intégrative et comparative.
 

Logo de l'UMR EthoS

 

ECOBIO

L’UMR ECOBIO (Ecologie, Biodiversité, Evolution) est rattachée à l’Université de Rennes1 et à L’Institut d’Ecologie et Environnement du CNRS. Elle dépend des sections 30 (Surfaces continentales et interfaces) et 29 (Biodiversité, évolution et adaptations biologiques : des macromolécules aux communautés) du Comité National de la Recherche Scientifique CNRS.
L’unité ECOBIO «Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution» est une unité pluridisciplinaire d’écologie dont l'axe fédérateur a pour objet la biodiversité des écosystèmes continentaux et insulaires, de la molécule à l’écosystème. Se rendre sur le site d'Ecobio.

Elle y est analysée tant dans son organisation spatiale, depuis le nano-micromètre jusqu’au paysage, que dans son évolution temporelle et sa dynamique fonctionnelle.

Ainsi,

  1. analyser les capacités d’adaptation (comportementales et/ou physiologiques) des organismes et leurs stratégies d’évolution face aux changements climatiques et/ou aux pressions anthropiques (agriculture, urbanisation),
  2. identifier les mécanismes qui régissent l’assemblage des communautés et la co-existence de la biodiversité,
  3. quantifier le rôle de la biodiversité dans le fonctionnement des écosystèmes et son lien avec les services écosystémiques, et iv) comprendre ses relations avec les hommes et les territoires au travers des politiques publiques par exemple,

sont autant d’objectifs poursuivis qui font le cœur des recherches menées dans l’unité.

Logo de l'UMR ECOBIO